24 mai 2003
David Mimran was born in Paris in 1969. He grew up in Brazil and Paris, where he studied Law, and moved to New York in 2000 to study Voice and Opera. The main focus of his works is on poetry, photography and their interaction.

David Mimran est né à Paris en 1969. Il a grandi au Brésil et à Paris, où il a étudié le droit. Il est arrivé à New York en 2000 pour étudier le chant et l'opéra. Ses travaux portent notamment sur la poésie, la photographie et leur interaction. 

All his artistic endeavours are dominated by poetry. His visual art is inseparable from his poetry work -meaning verbal poetry; it is an extension of it, although it is designed never to be an illustration of the poetic work. The poetry must emanate from the visual effect directly, and often works the same way. Poetry in his work is meant as the observation of reality and the focusing on a very short moment, a very concise feeling, a very sharp angle. Fantasy, meaning the poetic effect, erupts from bringing the surprise, the offset from reality, rather than infusing reality with it. All poetry is in life, and these works are a magnifying glass on life, on feelings, events and meetings with women around. As much as the words are used to create a magnifying effect, the images are often manipulated to create this kind of effect - ultimately a visual one. The music in the text is an essential part, in the rhythm of the sentence, and the visual works are often set in a sequence, where each piece is above all part of the whole.  Toutes ses expériences artistiques sont dominées par la poésie. Son art visuel est inséparable de son travail poétique - c'est à dire de poésie textuelle. C'est une extension de cette dernière, bien qu'il ne s'agisse jamais d'illustrer le texte par l'image. La poésie doit émaner directement de l'effet visuel et les images des textes adhèrent à un processus similaire. La poésie dans son oeuvre est souvent une observation de la réalité et la concentration sur un très bref instant, une sensation très concise, un angle très aigu, pour aboutir au lent étirement de líéphémère. Le phantasme, c'est à dire l'effet poétique, jaillit de l'effet de surprise, du décalage depuis la réalité; plutôt que de líimprégnation dans la réalité díune sensation poétique. Toute poésie réside dans la vie, et son oeuvre est une loupe posée sur la vie, les sentiments et sensations, les événements et les femmes rencontrées. De même que les mots sont agencés pour créer un effet de loupe, souvent les images sont manipulées en vue de créer un effet similaire - qui est en définitive un effet visuel. La musique du texte en constitue une partie essentielle, dans le rythme de la phrase, et textes et oeuvres visuelles sont souvent disposées en séquences, où chaque pièce fait en premier lieu partie d'un tout.
Inspiration - that is the sudden will to create a work, visual, written or musical, which did not exist before, and the sudden flow of ideas - comes from obsession, mostly caused by the meeting of a woman. The subject of the obsession is usually not aware of it, and does not participate actively in the process. But the creative process is one of seduction. One aim is to make the beauty of the object appear in a new subjective way, a phenomenon linked to the comprehension of the subject: the aim of the seduction is to appropriate - that is to take possession of - the subject, to capture its appearance on a flat surface, and to suck up its essence by this process. The creation itself is a poetic process - this should not come as a surprise, since it brings back plainly to the etymology of the word poiesis : creation. L'Inspiration - c'est-à-dire le soudain désir de créer une oeuvre, visuelle, textuelle ou musicale, qui n'existait pas au préalable, et le flux soudain des idées - dérive de l'obsession, notamment causée par la rencontre d'une femme. Le plus souvent, le sujet de l'obsession n'en est pas conscient, et ne participe pas activement au processus. Mais le processus créatif est un processus de séduction. Un des objectifs est de faire ressortir la beauté de l'objet sous un nouvel angle subjectif, un phénomène lié à la compréhension du sujet : l'objectif de la séduction est de s'approprier - c'est à dire de prendre possession - du sujet, d'en capturer l'apparence sur une surface plane, et d'absorber son essence par là même. La création elle-même est un processus poétique - ce qui n'est pas surprenant, puisqu'il renvoie tout simplement à l'étymologie du mot poiesis : création.